Emission Control
Product Recovery
  • Schémas
  • Solutions
  • Études de cas
  • Références
Compte tenu des difficultés pour atteindre leurs résultats en augmentant leurs revenus, les entreprises se tournent de plus en plus vers la réduction des coûts. Réduire la consommation d'énergie est devenu l'objectif de nombreuses entreprises.

Dans des secteurs, tels que le ciment, la fabrication de panneaux de particules, l'incinération, entre autres, l'énergie est principalement exigée sous forme de chaleur. La plupart des entreprises modernisent leurs chaudières et chaudières à mazout thermiques pour fonctionner avec de la biomasse, au lieu du pétrole ou du charbon, afin de réduire les coûts et respecter davantage l'environnement. Trop souvent, une grande partie de la chaleur produite est perdue tout au long du processus de fabrication.
Dansl'industrie du ciment, la plupart des usines refroidit intentionnellement le flux d'échappement de la tour de préchauffage de 400 ºC à 120 ºC, de façon à pouvoir être nettoyé dans les filtres à manches, en dissipant toute cette chaleur dans l'atmosphère.

Dansl'industrie des panneaux de particules, de nombreuses usines utilisent des générateurs de diesel extra ou de gaz naturel pour chauffer les séchoirs rotatifs, en dépit de l'obtention d'un niveau d'énergie supérieur à celui qui est nécessaire à partir des chaudières à biomasse pour produire de la vapeur ou de la chaleur pour toute l'usine. La concentration élevée de cendres volantes dans le flux de gaz chaud produit par la chaudière à biomasse ne lui permet pas d'être renvoyé dans le processus. 

Dans les incinérateurs à récupération d'énergie, les cendres dans le gaz de combustion sont généralement capturées dans un pré-séparateur, tel qu'un multicyclone (MC), avant d'entrer dans l'économiseur, suivi d'une injection d'un réactif pour neutraliser les effluents gazeux et enfin, un filtre à manches pour respecter les normes d'émissions avant de les diriger vers la cheminée. Le coût d'élimination des cendres dangereuses capturées dans le filtre à manches est presque 4 fois plus élevé que l'élimination des cendres capturées dans le MC en raison de l'injection d'un réactif.

L'obstacle principal pour améliorer l'efficacité énergétique de ces processus réside généralement dans la façon de nettoyer efficacement les gaz à température élevée sans pertes thermiques, afin qu'ils puissent être remis en circulation dans un système de récupération de chaleur, comme une chaudière de récupération, ou directement réintroduits dans le processus.

Les besoins du clientcomprennent un système de dépoussiérage à haute efficacité pour réduire les particules à un certain niveau, afin que l'air puisse être utilisé dans un but de récupération d'énergie et qui soit assez robuste pour fonctionner à des températures élevées, avec des coûts d'exploitation/entretien faibles.
Montrer tout